A la découverte du skrei

J'ai eu le grand plaisir il y a quelques jours de découvrir le skrei à l'Ambassade de Norvège avec une poignée de blogueurs, des journalistes et quelques restaurateurs !

Le Skrei de Norvège, une histoire à nulle autre pareille. Une fois par an, depuis des temps immémoriaux, un événement unique se produit dans l’océan Arctique. De janvier à mars, les côtes norvégiennes sont le théâtre d’un spectacle extraordinaire : des millions de cabillauds migrent depuis la Mer de Barents jusqu’aux zones de frai dans l’archipel des îles Lofoten, à environ 400 km au nord du cercle polaire, pour s’y reproduire. Les norvégiens appellent « Skrei » ces cabillauds qui ont atteint leur maturité sexuelle ; nom tiré du mot viking Skrida qui signifie « J’avance ». Au cours de son périple dans le dédale des fjords, l’alimentation du Skrei se modifie et se compose essentiellement de capelan et de hareng. Les efforts qu’il effectue et son alimentation lui permettent alors de développer une chair ferme et blanche comme la neige des glaciers. La délicatesse et la finesse de sa chair lui valent le statut de « Joyau » des Cabillauds de la part des gourmets et des chefs.

Crédit Photo Johan Wildhagen and the Norwegian Seafood Council

Outre sa blancheur et sa finesse, la chair du cabillaud de Norvège est également très maigre ! Le cabillaud stocke les excédents de graisse dans son foie, et non dans ses muscles. Il représente de ce fait un apport calorique de 75 kcal pour 100 g de chair, et possède une teneur en lipides d'à peine 1 %. 

Alors dépêchez-vous sinon vous devrez attendre jusqu'en 2015 pour le tester !

Et pour vous mettre en appétit, voici le menu qui nous a été servi ...


Trio de skrei (tartare de skrei au radis, cèleri et pommes vertes, croquette de brandade de skrei, toast de pain de  skrei tiède et quenelle de fromage aux herbes et raifort )


Filet de skrei rôti en croute d’herbes au chorizo sur une crème de panais et jeunes pousses d’épinards, coulis de cresson


Carpaccio de poires aux épices accompagné d’une glace au pain d’épices et d’un brownie au chocolat, coulis de poires au vin rouge

Commentaires