Couyes de Suisse

Mais c'est quoi ce truc, ce sont écriés mes enfants en voyant ce que je leur avais préparé pour le goûter et je pense que ce fut la même expression pour moi 30 ans plus tôt quand ma grand-mère m'a fait goûté les Couyes de Suisse. Eh oui 2 orthographes sont possibles, quelle chance !

En fait, c'est une spécialité de la région de Binche-Mons, je ne sais pas trop comment ma grand-mère a hérité de la recette, n'étant qu'à une trentaine de km de Mons, la spécialité a sans doute gagné les contrées reculées où vit ma mère-grand.

Pour la petite histoire, on en parlait déjà dans les années 1830 dans un dictionnaire du Rouchi (parler du Nord de la France), il s'agirait d'une traduction culinaire dont étaient friands les soldats de l'infanterie suisse casernés à Bavay (Hainaut français) pendant le premier Empire (source : Fifty-One Club de Binche).
D'autres se référeraient aux gardes suisses qui officiaient dans les églises au début du 20ème siècle ... mais nous ne nous étendrons pas plus sur l'origine du nom de cette espèce de beignet.

Il s'agit en fait d'une pâte à pain légèrement sucrée cuite dans de l'eau bouillante et servie avec du beurre et de la cassonade et c'est ça qui lui confère tout son attrait ;-)

Merci à mon collègue Emeric qui m'en a parlé dernièrement, j'avais complètement oublié ce ... cette chose ;-)

Et comme c'est bientôt Mardi Gras, je me suis dit que ce "beignet" tombait à pic ;-)


Ingrédients pour 8-10 boules
250g de farine
1 oeuf
100ml de lait 
1/2 cube de levure fraîche
1 pincée de sucre fin
1 pincée de sel
150g de beurre + pour le service
De la cassonade blonde ou brune selon vos goûts

Le tout peut-être préparé avec des produits sans lactose (lait et beurre).

Préparation
Dans un plat, versez la farine, faites un puits, ajoutez le sel tout autour et versez l'oeuf au centre.
Faites chauffez le lait jusqu'à ce qu'il soit tiède, prélevez-en un peu, ajoutez-y le sucre et délayez-y la levure.
Dans votre puits, versez le reste de lait, le beurre fondu et la levure délayée. Mélangez avec les doigts jusqu'à l'obtention d'une pâte souple (ajoutez de la farine si nécessaire). Laissez reposer au chaud pendant 40 minutes.
Faites bouillir de l'eau légèrement salée dans une grande casserole et faites-y cuire des petits boules de pâte. Elles sont prêtes quand elles remontent à la surface. Égouttez-les.
Déposez-en 2, 3 par personnes dans une assiette profonde ou un ramequin, versez par-dessus du beurre fondu et de la cassonade et servez bien chaud.

Commentaires

  1. Ma mère m'en a souvent parlé mais ne nous en a jamais fait, merci donc pour la recette que je pense essayer cette semaine :)

    RépondreSupprimer
  2. Aaa...les couyes suisses! quels souvenirs! Je n'en mangeais qu'une fois l'an lors du camp Patro. Mais c'était le plat vedette, celui qu'on attendait avec impatience, l’emblème du camp :-)
    et c'était à qui en mangerait le plus! on s'en faisait mourir :-)
    merci pour la recette et les souvenirs qui vont avec
    caroline

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire